MINDFULNESS

La mindfulness – méditation de pleine conscience – fait pleinement partie de mes accompagnements de coach mental, d’abord pour une démarche de performance sur l’attention et ensuite pour ses bienfaits et le mieux être. Si l’on est bien dans sa tête, on peux être bien dans ses baskets. Ma pratique et mes expériences du protocole MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction), développé par Jon Kabat-Zinn et du protocole SIT (Six Week Introductory Class in Mindfulness) développé par Martin Aylward, m’ont démontré tout l’intérêt de développer des compétences de pleine conscience pour mieux vivre chaque moment en étant ici et maintenant.

En tant que préparateur mental, j’utilise la méditation comme un support pour muscler les capacités attentionnelles des athlètes. Je leur apprends à développer leur lucidité sur le flot continue des pensées, sur le va et vient des états émotionnels particulièrement en compétition quand la pression du résultat est grande. Je leur apprends à constater que ce flot existe et qu’il est naturel et humain. En se familiarisant avec sa nature* et en l’acceptant, il est possible de mettre de l’espace, de la distance, de la neutralité entre ses pensées et émotions par rapport à l’action à mener pour réussir et gagner.

La méditation intégrée aux entraînements permet :

  • de développer une qualité de présence malgré les distractions, la pression, l’adversité – utile tant en situation stressante qu’au quotidien
  • d’avoir un outil de gestion de son stress et de son anxiété, à tout moment.
  • d’atteindre le flow et retrouver son efficience motrice plus rapidement
  • une autre vision sur ses ruminations sur le passé et cogitations sur le futur et à termes une mise à distance de ses pensées.

Le travail de l’attention et l’entraînement à la reconcentration consiste à poser délibérément son attention sur un point choisi, pendant un temps donné. Et, lorsque que l’attention s’égare vers une distraction, l’exercice est d’en prendre conscience, de se relâcher et de remettre son attention sur l’objet d’attention choisi. Encore et encore, à chaque distraction. C’est être en pleine conscience à chaque « reprise de conscience ».

Cela pourrait paraître bizarre à beaucoup de chercher à développer sa performance en restant assis les yeux fermés. Et pourtant, cela a beaucoup de sens pour une pratiquant de haut niveau, qui cherche à être présent le Jour J, à exercer dans le flow, à hausser son niveau de concentration, à être super vigilant et attentif. Et c’est exactement ce que la pratique de la méditation apporte !

C’est l’un des puissants outils pour améliorer sa concentration et ses capacités d’attention. On est loin de l’imaginaire commun de moines en robe orange, dans leurs temples en Asie, à la recherche du nirvana et de l’illumination. De nombreuses études scientifiques démontrent qu’entraîner notre esprit à la pleine conscience développe le calme mental et in fine une plus grande qualité de présence. Cette qualité est indispensable pour performer lors de compétitions à enjeux.

La pleine conscience est rattachée aux pratiques méditatives qui reposent sur un principe basique : rester attentif à l’instant présent sans se projeter ni dans le passé (rumination, regrets et remords) ni dans le futur (anticipation, projection mentale, anxiété et inquiétude). Définir ainsi la pleine conscience en fait un principe simple. C’est simple quand j’entends le chant de l’oiseau, je reconnais l’oiseau et je reconnais ma présence dans l’écoute du son. C’est simple quand, assis, je ressens ma posture et mes points de contacts avec le sol. C’est simple quand je remarque que je pense. C’est la méditation de pleine conscience. Hors du mode pilotage automatique qui souvent nous emprisonne dans des stratégies et des comportements non efficients.